Love Academy

Deux pensionnats très stricte et sèvere. Un pour garcons, un autre pour les filles... Mais... l'amour est partout...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lys Karlson

Aller en bas 
AuteurMessage
Lys Karlson

avatar

Nombre de messages : 1
Age : 27
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Lys Karlson   Lun 31 Déc - 16:18

Nom : Karlson
Prénom : Lys
Age : 19 ans.
Groupe : Miss (si ça ne convient pas à mon caractère merci de me prévenir)
Année : Quatrième année.

Caractère :
Lys est une jeune fille discrète, elle n’aime pas parler d’elle de son passé ni de ses sentiments et montre une partie d’elle forte, incassable et impossible à déstabiliser. Quand on lui parle, on à souvent l’impression de s’adresser à un mur tant le silence est glacial, comme sa voix. On pourrait s’attendre à entendre une voix veloutée, douce, mais on entend une voix glaciale, à vous donner des frissons dans le dos. Pourtant, quand vous êtes dans son cercle d’amis, vous entendez alors une voix agréable, douce et légère, comme on s’y attendait au premier contact. C’est une fille difficile à cerner, on ne sait pas si elle aime quelque chose ou pas, on n’arrive jamais à imaginer ne serait-ce qu’une once de ce qu’elle ressent.
Pourtant, Lys est une fille plutôt douce, taquine et possédant un sens de l’humour plutôt agréable. Elle a souvent envie d’aider les gens, mais se retiens pour ne pas montrer ses faiblesses. Elle pourrait pleurer devant un film d’amour trop triste mais ne le fait jamais. Elle paraît souvent hautaine mais est, au fond, infiniment humaine. Sensible. Cet adjectif la qualifie très bien, bien qu’elle garde cachée cette facette au fond d’elle-même.
Une autre facette qu’on n’aurait pas soupçonner trouver chez elle : sa passion dévorante pour le chant. Dès qu’elle entend une musique, elle la fredonne, la reprend, l’apprend par cœur. Dévorée par cette passion, elle chante mais en général quand elle est seule. Le chant lui permet de créer un monde à elle, où tout lui va bien. 19 ans et toujours enfant dans sa tête…
On ne dirait pas, mais elle est généreuse. Eh oui, petite blondinette hautaine à des sentiments, détrompez-vous ! Elle est capable d’aller jusqu’à la mort pour ses amis, les vrais. Pour ses amis comme pour ses idées, ses idéaux. Fidèle à elle-même, elle reste campée sur ses positions et ne nie rien de ses faits, elle assume et ne ment pas pour mieux se faire voir par la société. Une vraie tête de mule.
Socialement, Lys n’a aucune difficulté à se faire des amis, elle est de nature plutôt sociable et va volontiers en aide aux siens, sans faire part de ses sentiments, comme si les autres importaient et sa vie non. Elle aime bien sortir en bande, s’amuser à toutes sortes de jeux plus ou moins dangereux et apprécie chaque moment appréciable, et ce, à sa juste valeur.
Après des années à cacher un lourd secret, elle a développé un don pour le mensonge et la dissimulation. Elle sait parfaitement quel ton utiliser, quel voix prendre, quels mots dire et de quelle façon. Elle sait même faire semblant de pleurer, comme elle dissimule à la perfection ses larmes (les vraies cette fois ci). Si elle a peur, cette peur elle la maîtrise parfait et on à l’impression de se retrouver en face de quelqu’un qui ne perd jamais son sang-froid alors qu’elle pourrait tout à fait hurler (en son for intérieur) de peur. Maîtrise parfaite de son corps et de ses émotions si bien que ses parents et ses anciens camarades l’appellent l’Intouchable.
Son don pour le mensonge fait d’elle une excellente actrice, parfaite maîtresse des détails, minutieuse, ne négligeant rien dans tous ses plans, et Dieu sait combien elle en a fait. Chaque détail de ses idées, de ses plans des plus machiavéliques est peaufiné afin que ses « victimes » n’y voient que du feu. Lys a maintenant cessé de compter les gens qui se sont noyés dans ses manipulations.
A cause des brimades qu’elle a subit enfant, la jeune femme ne ressent plus rien, elle peut encaisser énormément de choses sans ressentir la moindre tristesse, le moindre remord. Pire, elle s’interdit d’être faible.
Mais comme tout être humain (eh oui, c’en est un !) Lys peut craquer, sortir de ses gonds, et ces moments sont comme maudits tellement elle est mauvaise. Si quelqu’un la voit à ces moments, il croit voir un démon se déchaîner. Elle n’arrive plus se contrôler, hurle, frappe d’une violence inouïe pour évacuer toute la tension accumulée. Si vous la contrez à ces moments, si vous tentez de la maîtriser, le seul conseil que je peux vous donner, c’est de faire votre testament.
En fin de compte, on peut dire que peu de personne (pour ne pas dire ici personne) connaît vraiment Lys et que personne ne peut prévoir ses réactions.

Description physique :
Lys doit sa ligne fine et ses courbes attirantes aux nombreuses séances de sport. Elle n’est pas adepte d’autre chose que de tennis ou de jogging. Ces sports lui permettent d’extérioriser les sentiments destructeurs qui pourraient la détruire. De taille moyenne (1 m 69) pour 55 kilos, elle fait pâlir d’envie certaines personnes grâce à sa poitrine plaisante et ses fines hanches. Mais attention, quand je parle de poitrine, il est bien clair que ce n’est pas des airbags ! Tout comme ses fesses… Elle est tout simplement charmante et a de quoi plaire aux mecs.
Ses cheveux lui arrivent jusqu’au bas du dos, d’un blond chaud et divin, aux délicieux reflets légèrement bruns. Sa chevelure d’or rend encore plus doux le bleu océan de ses yeux dans lequel on se noierait volontiers, sans aucune envie de remonter à la surface, juste de s’y perdre.
Tranchant avec sa beauté quasi divine, ses vêtements. En effet, la jeune femme s’habille en jean et top, un Perfecto sur les épaules. Bref un look de jeune fille de la rue, comme elle l’a souvent porté. Elle a l’air intouchable, féroce, côté qui fascine ou qui éloigne les gens.
Petites particularités, elle a sur les hanches un tatouage représentant une sorte d’ange démon en train de brûler ainsi qu’une étoile juste sous son poignet. L’étoile n’est pas un tatouage, juste un dessin au stylo bleu qu’elle se fait tout les matins, lors du premier cours, quand elle s’ennuie.
Contrairement à beaucoup de filles de sa connaissance, elle déteste le maquillage et n’en porte jamais.
Ce qui, chez elle, fait craquer les mecs, c’est ce petit sourire à la fois malicieux et mystérieux qu’elle porte quand elle est amusée. Mais aussi ce clin d’œil taquin qu’elle lance lorsqu’elle est vraiment contente.

Histoire :
Un matin de Juin 1990, le 25 exactement, un cri surgit dans une rue paisible de Bismarck, Dakota du Nord. Ce cri, c’est celui d’un nouveau-né, une petite fille aux cheveux blonds qui vient de naître et qui hurle, pour annoncer à cette foutue planète qu’elle est arrivée ici et qu’elle compte bien y rester.
Cette histoire ne commence pas dans un merveilleux pays, dans un château et Lys n’est pas fille de roi, bien au contraire… Lys est née dans un quartier pauvre de Bismarck, une banlieue sinistre. Un appartement de trois pièces qu’elle devait partager avec son frère aîné et ses parents. Ces derniers étaient souvent absents, Suzy Karlson passait ses journées à faire les serveuses dans des bars et son père, Jimmy Karlson, s’adonnait à d’étranges marchés dans des rues sombres. Mais ça, Lys ne s’en souciait pas. Dès son plus jeune âge elle avait apprit à se prendre en main seule. Bien entendu, son frère l’aidait, mais comme il travaillait aussi pour augmenter le budget familial, il ne pouvait pas tout le temps prendre en main sa sœur. Kevin était vraiment une sorte de père pour Lys, elle l’adorait, le vénérait. Dès qu’il rentrait de son travail dans une modeste supérette, il allait voir sa sœur, l’aidait à faire ses devoirs afin qu’elle ai un futur, pas comme eux. En échange, Lys se donnait entièrement à ses études, et ce jusqu’à ses 12 ans. Jusqu’à sa 12° année d’existence, Lys n’avait jamais reçu d’embrassades, de félicitations, de cadeaux de ses parents, juste de son frère. Ses parents lui paraissaient comme étant de sinistres inconnus qui ne venaient que dormir dans l’appartement.
Le 4 Mars, jour funeste, une dispute éclata au beau milieu de la nuit dans la cuisine de la modeste demeure des Karlson. Jimmy était arrivé après avoir bu plus d’une bouteille de vodka et avait croisé son fils dans un couloir. La dispute éclata pour une raison inconnue entre Jimmy et Kevin.
Un grand fracas réveilla Lys qui accourut dans le salon pour voir une vision qui hante encore ses songes. Son frère était allongé au sol, le ventre saignant abondamment à cause d’une bouteille de vodka brisée et son père qui tenait encore cette bouteille. Jimmy. Mort. Ce seul mot bouleversa l’univers de l’enfant, gâcha la suite de son enfance.
Sous le choc, l’enfant ne bougea pas mais fut emmenée dans sa chambre par quelqu’un. Qui était-ce ? Elle n’en avait aucune idée. Depuis ce temps-là, Lys n’a plus de réel sommeil, son sommeil hanté par l’image de son frère baignant dans son sang.
Le lendemain, la petite se réveilla dans un état second et se dirigea vers le commissariat de son quartier. Elle raconta ce qui s’était passé, que son frère avait été tué par son propre père. La suite se déroula très vite, une entrée violente dans l’appartement, l’arrestation de son père, les pleurs de sa mère. Puis le procès. L’affaire attira la presse : imaginez le topo : une indignation, un homme avait tué son propre fils, devant la fille cadette du couple. Lys, elle restait dans son coin, à l’affut de la moindre chance de s’en sortir que pourrait avoir son père. Dès qu’elle voyait une chance pour son père, elle se pressait d’aller voir le procureur qui acceptait avec un plaisir pervers les informations pour mieux enfoncer l’accusé. C’est à cause de Lys, sa propre fille, que Jimmy fut condamné à 5 ans de prison. A cela s’ajouta une condamnation à 20 ans pour le trafic de drogue qu’il exerçait.
Pourtant, après avoir enfoncé son père jusqu’à 25 ans de prison, Lys n’était pas satisfaite. Depuis, elle voue une haine farouche à son père.
A partir de la mort de son frère, elle devient une enfant sauvage, reniant sa féminité. Elle vole, fume, court les bars avec ses pseudos amis qu’elle effrayait plus qu’autre chose. Sa vie se résume au noir, aux bagarres dans les rues, aux comportements masculins. Même ses cheveux subissent les folles réactions de la jeune fille, ils sont coupés courts. La jeune fille a completement disparu pour laisser place à un garçon manqué.
Lys cacha sa nature féminine, cacha son passé, ne parlait pas de son père bien que les jeunes de son quartier l’assaillaient de remarques blessantes, non pas au sujet de Jimmy, mais de Kevin. Jamais elle ne bronchait, mais la haine qu’elle éprouvait envers les gens qui insultait le seul homme qu’elle ait considéré comme père, cette haine elle la déversait en coups contre les victimes de sa violence. La fille qui effrayait les jeunes de son quartier et plus loin encore.
Mais elle rencontra, avant son 15° anniversaire, un jeune garçon. Doran. Au début il fut, comme les autres, victime de la violence de l’adolescente, mais il se rendit compte que quelque chose n’allait pas. Il passa de « victime » à « ami » puis d’ « ami » à « petit ami ». Doran fut le premier à percer à jour la jeune Lys, à la comprendre. On ne sait comment, mais au plus grand bonheur des boucs émissaires de la jeune fille, il la calma et elle devint plus docile. Attention, « plus docile » ici ne signifie pas qu’elle est devenue un ange, mais qu’elle avait arrêté de frapper tout ce qui bougeait. Peu à peu, elle abandonnait son rôle de garçon manqué pour redevenir une belle adolescente toujours un peu rebelle.
Dans cette sorte d’univers plein de violence, Lys se découvrit une passion : le chant. Elle passait bientôt cette journée à fredonner des chansons qu’elle inventait ou qu’elle reprenait de groupes célèbres. Une voix douce et chaude s’élevait alors dans les rues, signe que Lys était heureuse, de bonne humeur. Cette passion se transforma ensuite en don : elle chantait partout et envoûtait souvent son entourage. Même à l’internat elle continua, bientôt elle ne faisait que ça pour s’évader, tenir plus facilement le coup loin des personnes qu’elle aimait. Son échappatoire, son exutoire. Certaines filles écrivaient dans un journal intime, elle chantait. Mais le chant n’était qu’une activité parmi toutes les autres illicites.
Hélas pour elle, elle continuait les bêtises, avec Doran ou sans. Ce fut à cause de ces bêtises que sa mère l’envoya, peu après, à Upon Avalon, tellement elle était effrayée à l’idée de voir sa fille aller en prison, elle préféra l’enlever à son petit ami et l’envoyer dans une autre prison : l’internat.
Bien qu’un moment se soit passé depuis la mort de son frère et sa séparation avec Doran, Lys ne s’en est pas entièrement remise mais n’en montre rien.
Maintenant la question est : perdra-t-elle sa virginité à cause d’un sordide pari entre mecs ?

Perso sur avatar : Alona Tal

Code du règlement : ‘ok’

Comment avez-vous connu ce forum ? En cliquant sur les liens partenaires d’autres forum (j’ai cherché longtemps^^)

Avez-vous d’autres comptes sur le forum ? Lesquels ?
Non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lys Karlson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour au pays... [Erys + Karlson + ...]
» Karlson 'Hrejo' Voïshinta
» Boston Bruins
» Une invitation qui ne se refusait pas [Krow Karlson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Academy :: [The Beginning] :: Votre personnage-
Sauter vers: